Pour conclure, nous pouvons insister sur le fait que les sportifs qui se dopent, le font par besoin d' "exister", de se dépasser, de se montrer meilleur que les autres, de gagner, et ceci que ce soit au niveau du quartier, du club, dans les compétitions les plus modestes ou les plus grandes épreuves internationales. Le Dopage peut constituer pour quelques sportifs une quasi nécessité professionnelle. Mais pour le sportif, une consommation régulière de cette drogue peut se terminer par des dégâts graves, voir irréversible sur l'organisme, notamment dans le cerveau.